Comment bien gérer un projet SI ?

Un projet SI fait intervenir une diversité d’acteurs et un certains nombres d’outils : logiciels, coordonnateurs, designers, analystes, graphistes… d’où la complexité de son déroulement. Une visualisation graphique du projet est un moyen qui permet à chaque acteur de suivre son évolution et son interaction avec les différents autres membres du projet. Il se doit d’être lisible et permet de jauger l’évolution et la taille éventuelle des tâches. Du fait de la densité des activités, des experts (big Data, ERP, Data sciences, Nouvelles Technologies) sont disponibles pour vous orienter et vous accompagner dans la réalisation de vos projets. La qualité du projet s’appuie d’abord sur le choix d’une équipe stable, rigoureuse, experte et dévoué à la tâche. Ensuite sur une structuration rigoureuse des différents sous objectifs.

Comprendre et structurer le projet

De manière générale le projet informatique est caractérisé par trois grands axes :

Les coûts : il s’agit de l’allocation d’un budget bien déterminé, l’anticipation de risques et de marges financières prévues à cet effet. Et enfin la prise de mesures préventives pour éviter un dépassement de budget.

La durée : la durée du projet doit tenir compte de l’exigence du client. Ce qui implique l’anticipation d’éventuels dérapages par rapport à un planning initial et des mesures correctionnelles en cas de dérapage.

La qualité du projet : cette dernière phase passe par une comparaison avec les exigences du client. Le résultat final doit être conforme aux exigences du client, à son cahier de charge.

Devant toutes ces variables, le rôle des experts sera de prendre le temps d’écouter de façon attentive l’équipe client et l’équipe projet pour définir au mieux les enjeux du projet suivant ces trois axes. Une fois ces enjeux définis, les experts pourront définir les différents objectifs, les tâches liées à ceux-ci et constituer aisément une data visualization du projet. Le client bénéficiera donc d’une offre taillée sur mesure.

Déroulement de la data visualization

Une fois les objectifs et tâches du projet défini, il est plus aisé d’effectuer une carte graphique : la data visualization. Cette carte regroupe les coûts, les délais et les marges fixées bien sûr, mais aussi la synchronisation et les enchaînements entre chaque partie du projet. Chaque module du projet peut s’y référer pour suivre son évolution. Les experts l’utilisent pour un suivi régulier, se référant toujours au cahier de charge du client pour voir si oui ou non on suit toujours ses exigences.

Les différents experts testent ensuite chaque module ou sous projet pour une validation et une intégration des différentes parties. Après cela une validation du côté utilisateur est souhaitable avant la livraison et la mise en production.

En aval du projet informatique

Naturellement la livraison ne signifie pas la fin du projet. Son déploiement nécessite en général des corrections de bugs ou même une amélioration de l’expérience client. Par ailleurs un projet informatique englobe très souvent des actions évolutives ce qui signifie des actions de suivi et de maintenance après la livraison du projet. Toutes ces stratégies s’appuient fondamentalement sur le choix et la formation d’une bonne équipe. Le projet étant pluridisciplinaire, le coordonnateur doit veiller au choix d’une équipe flexible, fiable et dynamique. Une équipe d’expert favorisant la stabilité, l’innovation, le volontarisme. La communication entre les différents membres est tout aussi importante pour une réactivité correctionnelle optimale. Cet ensemble, bien huilé, permet d’asseoir le bon déroulement du projet. 

Comment choisir un navigateur internet ?
Trouver une entreprise de dépannage informatique à Toulouse