6 choses à savoir sur le jobbing

jobbing

Pour certains salariés, la rémunération seule ne suffit pas à assurer les dépenses mensuelles. Il leur faut donc trouver de nouveaux revenus. Parmi les bonnes idées pour augmenter ses rentrées d’argent, on retrouve une nouvelle manière de travailler et nommée le jobbing. Ce terme n’évoque rien de particulier chez vous ? Vous aimeriez en savoir davantage ? Prenez alors le temps de découvrir le texte ci-dessous !

1. De quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit d’un concept importé tout droit des États-Unis. Il a pour objectif de mettre en relation des clients particuliers ayant besoin d’un service avec des personnes disposant de compétences pour répondre à ce besoin. En échange de la prestation, les premiers devront logiquement verser une rémunération aux seconds. Attention, il ne faut pas pour autant confondre le jobbing avec l’auto-entrepreneuriat, une simple aide à domicile ou la prestation de services. Le jobbing fait partie intégrante de l’économie collaborative. Il doit être considéré avant tout comme un complément de revenus favorisant l’entraide entre particuliers. Il permet également de choisir son rythme de vie.

2. Quels domaines d’activité sont concernés ?

En théorie, le jobbing peut s’appliquer à tous les domaines d’activité ou presque. Depuis son lancement, on s’aperçoit cependant que certains secteurs sont davantage sollicités par les clients particuliers. Parmi eux, on retrouve notamment :

  • Les services de ménage à domicile
  • Les services à la personne (lessive, vaisselle, cuisine, repassage, etc.)
  • Les petits travaux a domicile
  • Les services de bricolage à domicile (réparation, entretien, montage de meubles, etc.)
  • La garde d’enfants
  • La garde d’animaux
  • L’enseignement
  • Les petits déménagements
  • Les soins esthétiques
  • Le coaching

Bien entendu, cette liste n’a de cesse d’évoluer en fonction du développement de la pratique du jobbing. D’ici quelques années, cette nouvelle forme de travail proposera très certainement la plupart des corps de métier.

3. Comment devenir jobber à votre tour ?

N’importe qui ou presque peut devenir un jour un jobber. Que vous soyez en activité, étudiant ou à la retraite, il vous suffit simplement d’avoir des compétences à proposer et de vous inscrire sur un site spécialisé ou une application de services entre particuliers. Il ne sera pas forcément simple pour vous de choisir car il en existe plusieurs. À vous de trouver ce qui vous conviendra le mieux ! Vous vous créerez un profil afin que les clients remarquent votre savoir-faire. Portez une grande attention à son contenu ! Celui-ci doit être le plus précis possible. Il doit notamment mentionner vos compétences, votre rayon d’intervention, vos disponibilités et bien sûr vos tarifs.

4. Quels sont les avantages pour le client employeur ?

Le Jobbing reste avant tout un concept « gagnant-gagnant ». Cette solution offre en effet aussi des avantages aux clients. Il est par exemple simple pour eux de déposer une annonce précisant leur demande sur les sites spécialisés. Ils recevront alors plusieurs propositions de professionnels et il ne restera plus qu’à choisir la meilleure offre. Enfin, tous les clients vous diront que les tarifs pratiqués par les jobbers demeurent souvent inférieurs à la moyenne du marché. Pour autant, la qualité de la prestation demeure tout à fait satisfaisante à leurs yeux.

5. Et pour le jobber ?

Pour le jobber, le principal avantage reste la liberté. Il peut en effet décider de ses horaires de travail, de sa zone d’intervention et, bien évidemment, de ses tarifs. Cette nouvelle manière de travailler permet également de mieux organiser son temps de travail pour profiter de moments en famille ou avec des amis par exemple. Vous avez envie de profiter de la belle saison ? Levez le pied alors durant l’été et mettez les bouchées doubles l’hiver. Le jobber a également le luxe de pouvoir choisir ses clients et les interventions à effectuer. Vous estimez par exemple que la rémunération proposée par le client ne correspond pas à la difficulté réelle du travail ? Ne répondez pas à cette demande et cherchez-en une autre bien plus favorable !

6. Comment contacter un jobber ?

Vous êtes client ? Vous aimeriez vous attacher les services d’un jobber pour un besoin bien précis ? Rien de plus simple ! Il vous suffit de vous connecter sur l’une des nombreuses plateformes effectuant de la mise en relation. Certaines d’entre elles sont spécialisées dans un domaine d’activité bien précis (comme par exemple le service à la personne). D’autres sont considérées comme généralistes et proposent toutes les compétences.

Coffre-fort numérique : Garantissez la confidentialité de vos informations dans l’ère numérique
Réduire le time to market : Le facteur clé de la compétitivité