Le village de l’emploi, qu’est-ce que c’est ?

Village de l'emploi

Dans le contexte actuel de chômage élevé pour les débutants, y compris pour les jeunes diplômés, on s’aperçoit qu’il n’y a pas adéquation entre les pratiques très traditionnelles du recrutement des entreprises et l’évolution très rapide des outils technologiques et à l’accélération de la mondialisation. On sait parfaitement que même en situation de chômage élevé, beaucoup de postes vacants ne trouvent pas preneur, par manque de profils adaptés aux qualifications requises. Le conformisme de beaucoup d’entreprise les oblige à considérer des carrières, et des profils très traditionnels, alors que des candidats qui n’ont pas forcement les années d’expérience pourraient parfaitement occuper ces postes et s’y développer s’ils ont eu les formations nécessaires, même dans une formule accélérée. C’est exactement ce que propose le “Village”, qui met en relation des entreprises partenaires du monde du numérique avec des jeunes qui sont formés à différents métiers par un cursus sur mesure.

Constat d’un marché du travail bloqué: le village propose une nouvelle approche

L’approche révolutionnaire du village de l’emploi est en train de s’imposer comme un véritable booster de carrière pour les jeunes, et un vivier croissant de profils bien formés et opérationnels pour toutes les entreprises partenaires. Vous allez comprendre mieux les tenants et les aboutissants de cette merveilleuse idée, catalyseur inventif et décapant du monde du travail de demain.

On fait le constat facilement d’une économie du numérique qui est en plein boum, avec des besoins croissants sur de nombreux profils, pour lesquels on a du mal à trouver les compétences adéquates. En parallèle, notre pays connait un taux de chômage élevé avec pour les jeunes, de grandes difficultés à faire leurs premiers pas sur le marché du travail, car ils sont considérés comme sans expérience et que les entreprises se trouvent frileuses pour embaucher des profils qui ne sont pas immédiatement et pleinement opérationnels. C’est à la lumière de ce constat implacable que le Village a développé son modèle très inventif. L’idée est de permettre à des profils ayant suivi des études classiques d’accéder aux métiers de l’informatique et du numérique, en les accompagnant dans un projet professionnel nouveau, en les formant et en leur ouvrant une première expérience en entreprise. La spécificité de ce modèle est de permettre cette transition de façon courte par le biais d’une formation accélérée et de le proposer gratuitement aux jeunes concernés.

Le Village, une formule originale et gagnante

Créé en 1998, le Village sélectionne par l’intermédiaire de ses recruteurs les profils de jeunes a qui va être proposé un emploi d’initiation pour une durée de 3 ans, chez une entreprise partenaire, après une formation durant de 3 à 9 mois, qui est financée par cette entreprise, et qui va apporter au jeune les compétences nécessaires à son insertion dans l’entreprise pour effectuer ce job. Le jeune reste accompagné par le Village tout au long de ces 3 années de contrat pour qu’il puisse trouver les ressources dont il a besoin pour mener à bien ses missions. Les succès de la méthode se révèlent spectaculaires, pour la réussite de ce premier poste, mais aussi pour positionner le jeune sur la suite de sa carrière en position de force ce qui va permettre d’accélérer sa carrière.

Le marché du travail du numérique et de la tech ne connait pas la crise et peine parfois à trouver les bons profils. Les formations informatiques ont du mal à préparer assez de bons candidats par rapport aux besoins, mais en plus, elles ne les préparent pas aux besoins de communication, aux problématiques économiques et sociales et au travail sur le terrain, compétences que les entreprises ont besoin de trouver.

C’est ce “gap” que la méthode du Village se propose de combler, en formant le jeune à des compétences High tech bien sûr, mais aussi en le confrontant à des intervenants du monde de l’entreprise, à des managers qui pourront lui enseigner les compétences pratiques indispensables pour comprendre et pouvoir progresser dans l’entreprise. Le Village prépare donc à un poste d’expertise, sur un secteur d’avenir ou c’est un véritable plan de carrière qui attend le jeune.

Le village de l’emploi : une formation et surtout un investissement de long terme

Cette vision de long terme est possible grâce à l’investissement réciproque et à la confiance qui s’établit entre les protagonistes : le jeune d’un côté qui s’engage sur une période de 3 ans à travailler pour l’entreprise partenaire sur un rôle à valeur ajoutée, avec le soutien du village et de toutes ses structures. L’entreprise partenaire ne finançant la formation de 3 à 9 mois qui sera suivie par le jeune pour se préparer pleinement à occuper le poste visé. Autre avantage, grâce à ce parcours accéléré et à une mise en situation très rapide au sein de l’entreprise partenaire. Il démarre à un salaire d’environ 2000€ par mois pendant la période des 3 ans, et son salaire évolue en fonction de sa performance. Ensuite, à l’issue de cette période de 3 ans, le jeune peut prétendre à un salaire supérieur de 50% à ce qu’il aurait été sans le passage par le village. Ceux qui choisirons un statut d’autoentrepreneur pourront même multiplier le salaire par 3.

Les domaines métiers auxquels on peut se préparer au Village

Lors de son contact avec le responsable de recrutement du Village, le jeune prendra connaissance des différents métiers auquel il peut se préparer. Cela pourra s’inspirer de sa formation universitaire initiale, mais pas uniquement. Les possibilités sont très nombreuses, mais on peut en citer quatre très emblématiques.

Le premier est l’assistance maitrise d’ouvrage et maitrise d’œuvre, qui s’adresse notamment à des profils qui n’ont pas de compétences techniques en informatique. Il s’agit de comprendre et de conduire des démarches projet et de se familiariser avec des spécificités de métiers. Il s’agira de formuler des besoins, de desiger des processus, et de pouvoir mener des tests sur l’application fonctionnelle des solutions proposées.

Deuxième profil, la business intelligence, ce qui correspond à l’informatique décisionnelle et statistiques: il s’agit de concevoir et de développer des outils d’aide à la décision pour des clients, ce qui requiert aussi une aisance dans la relation client pour proposer, valider et mettre en œuvre les solutions proposées. Le lauréat, comme on l’appelle au Village, devra s’assurer de collecter et de modéliser les données considérées pour restituer de façon optimale les enseignements qui peuvent être tirés de ces données pour éclairer et faciliter la prise de décision.

Troisième profil possible, qui s’adresse plus particulièrement à des jeunes ayant un bagage technique préalable: les nouvelles technologies et le développement. Il s’agit ici de compléter les connaissances du lauréat par l’apprentissage de nouveaux langages de programmation, pour qu’il puisse mener en entreprise des projets de développement, voire animer une équipe de développeurs.

Enfin, on peut citer une spécialité en vogue qui s’appelle data management, qui est en très forte demande sur le marché. Il s’agit de métiers de l’exploitation et de la production, notamment dans les systèmes, les réseaux et les télécoms.

Tous ces profils très recherchés, et formés techniquement et opérationnellement par le Village sont prêts à l’action et vont très vite pouvoir montrer tout leur potentiel! 

Conseils pour choisir un récepteur TNT HD
Une société spécialisée en matériel informatique